Comment choisir les rouleaux dentaires

Rouleaux salivaires : 7 aspects à prendre en considération

Découvrez comment bien choisir

Utilisés dans les cabinets dentaires pour absorber ou diminuer les flux de salive, les rouleaux salivaires représentent un accessoire fondamental dans de nombreux traitements et opérations odontologiques (simple détartrage, scellement de sillons, opérations de pédodontie ou odontologie chirurgicale et esthétique).

Si nous examinons le produit en soi – un rouleau de coton blanc – il semblerait qu’entre un produit et l’autre il n’y ait pas de grandes différences. Mais aux yeux d’un fabricant, et d’autant plus dans les mains d’un professionnel ou dans la bouche d’un patient, ces détails ont toute leur importance. Choisir un produit de qualité facilite le travail des dentistes et des opérateurs, tout en améliorant le confort et la santé du patient.

Rouleaux de coton : les détails qui font toute la différence

  1. Absorption

Ça a l’air banal mais, étant donné sa fonction, l’une des caractéristiques fondamentales est le pouvoir d’absorption du rouleau, qui assure l’élimination de la salive et de l’humidité de la bouche lors de l’intervention. Il est donc important de vérifier que les rouleaux dentaires n’ont pas subi de traitements qui en limiteraient le pouvoir absorbant.

 

  1. Durée

Les rouleaux de coton ne doivent pas seulement être absorbants : ils doivent aussi durer tout au long de l’intervention. Il est en effet préférable de ne pas devoir les remplacer continuellement au cours d’une même séance. Le remplacement des rouleaux a un impact sur votre temps, mais aussi sur l’utilisation des matériaux. Un bon rouleau salivaire permet à l’opérateur de travailler plus rapidement, plus précisément et sans interruption.

 

  1. Bactériologiquement sûrs

S’agissant d’un dispositif médical utilisé lors des opérations chirurgicales, il est fondamental pour la protection des patients d’utiliser des produits de qualité médicale qui présentent un niveau de biocharge acceptable (inférieur à 700 UFC/g).

 

  1. Confort

La qualité d’un rouleau de coton se mesure aussi par son utilisation au quotidien : un rouleau de qualité n’irrite pas les muqueuses et ne laisse pas de résidus sur les tissus avec lesquels il entre en contact. Il permet ainsi d’apporter une plus grande qualité au travail de l’opérateur et plus de confort et de santé au patient

 

  1. Différentes dimensions

La qualité d’un rouleau de coton se retrouve également dans la possibilité de choisir entre plusieurs dimensions, en fonction du patient, des différentes typologies d’intervention et des procédures médicales.

 

  1. Flexibilité et Mémoire

Les rouleaux de coton doivent être très flexibles pour s’adapter à la zone d’application et être à mémoire de forme pour garder la même position et la même forme.

 

  1. Écoresponsable

Un autre élément important est s’assurer que les rouleaux n’ont pas été blanchis au chlore, et ce pour deux raisons : d’un côté, protéger l’environnement (en éliminant la dioxine générée lors du blanchissement au chlore), de l’autre, protéger le patient en s’assurant qu’il n’y a pas de dioxine dangereuse pour lui.

Le saviez-vous ?

Les Rouleaux de coton Monoart ont été créés pour répondre à toutes les exigences : ils sont 100 % coton avec un haut pouvoir absorbant (5 à 7 fois leur poids).

Le coton des rouleaux Monoart est blanchi au péroxyde d’hydrogène (eau oxygénée), une substance écologique et sûre pour les personnes. Cela leur permet d’être biocompatibles (ISO 10993-1), autrement dit, leur utilisation n’a pas de répercussions négatives sur l’organisme, à court terme (forme aigüe) ou sur le long terme (forme chronique). 

Leur revêtement spécial en amidon évite que le rouleau s’attache aux muqueuses et cause des problèmes, tout en assurant l’absence de résidus de coton sur la zone de contact.

Si nécessaire, les Rouleaux de coton Monoart peuvent être stérilisés en autoclave à 121 °C pendant 18 minutes. Enfin, rappelons que même si les Rouleaux en coton Monoart sont biodégradables à 95 %, du fait des matières premières utilisées, ils doivent être traités comme des déchets spéciaux et mis dans des décharges autorisées.

 

En savoir plus
14/03/2020

Catégories

Top

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" then you are consenting to this. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close