Les risques de transmission d'aérosols

Les risques de transmission d'aérosols dans le cabinet dentaire et médical

7 680 respirations par jour : êtes-vous protégés contre les éclaboussures, la poussière et les bioaérosols ?

Sur une journée de travail de 8 heures, le nombre moyen de respirations s’élève à 7 680. Êtes-vous protégé contre le risque d’inhalation de bioaérosols lors d’activités liées aux soins aux patients et à la lutte contre les infections ?

C’est sur cette question que débute un article publié par Leann Keefer sur le Magazine RDH, importante revue en ligne dédiée aux professionnels de l’hygiène dentaire. Il s’agit d’une question plus que légitime, surtout en cette période d’urgence mondiale, dont la réponse met en évidence d’une part les risques invisibles liés à la profession dentaire et, de l’autre, l’importance du choix et de l’utilisation correcte des EPI dans le cabinet dentaire, en particulier des masques.

Bioaérosols et Covid-19 : la transmission du virus

Le Covid-19 est une maladie respiratoire infectieuse causée par le virus appelé SARS-CoV-2, qui appartient à la famille des coronavirus. Sa diffusion dans le domaine dentaire se fait principalement par les gouttelettes respiratoires ou droplet : ce sont des sécrétions salivaires émises par une personne infectée en toussant ou en éternuant, ou même simplement en parlant et qui sont inhalées par une deuxième personne à proximité.

Les gouttelettes peuvent couvrir une distance allant jusqu’à 2 mètres, rester en suspension dans l’air pendant une courte durée et sont même capables de résister sur les surfaces, avec une durée variable en fonction de la porosité du matériau.

Les futures procédures médicales seront fortement influencées par l’épidémie actuelle et comporteront une utilisation accrue de blouses, de surchaussures, de calots, de visières et surtout de masques chirurgicaux et de respirateurs faciaux, tels que les FFP2. Pour cela, il est important de connaître les risques et les types de masques chirurgicaux disponibles sur le marché.

La transmission par micro-gouttes : une menace invisible

La moyenne de 7 680 respirations par jour de travail est un chiffre qui montre immédiatement l’importance de l’exposition et la probabilité de contamination pour les dentistes et les opérateurs qui sont exposés à un contact étroit avec les patients au quotidien et pendant une grande partie de leur vie professionnelle. Il ne faut pas oublier que les instruments utilisés en dentisterie (détartreurs, ultrasons, pièces à main) sont capables de libérer des particules dans l’environnement, formant ce que l’on appelle le « bioaérosol », un complexe de particules invisibles en suspension dans l’air qui peut transporter des virus, des bactéries et des spores.

Comme le rappelle Leann Keefer dans son article : « La composition du bioaérosol est hétérogène : il peut contenir du sang, des microorganismes, des cellules muqueuses, des matériaux de reconstruction, des particules de dents et de grandes quantités de salive. […] les aérosols dans l’environnement dentaire peuvent se déplacer jusqu’à 1,2 mètre de la zone de travail et rester en suspension jusqu’à 30 minutes, ce qui expose l’équipe dentaire à un risque de transmission de l’infection. »

Outre l’inhalation, les modes de transmission peuvent être multiples (contact, inoculation, ingestion) et concernent même de très petites particules qui, dans le cas de la transmission par aérosol, sont transportées par les courants d’air même à grande distance. Dans ce cas, il s’agit d’une transmission par des micro-gouttes infectées qui, dispersées dans l’environnement, peuvent entrer en contact avec les yeux, le nez et la bouche.

Cabinet médical et pollution intérieure : les bioaérosols sont partout

Bien que l’article de Leann Keefer ne mentionne pas explicitement le concept de « pollution intérieure », c’est-à-dire les facteurs de contamination dans les environnements fermés, il identifie ensuite l’eau fournie par le circuit hydraulique du fauteuil dentaire comme une menace possible.

Tout changement d’eau, ou l’aérosol généré par l’équipement, est une source potentielle d’exposition aux micro-organismes opportunistes présents dans l’eau, notamment la Legionella, le Pseudomonas et le Mycobacterium, qui peuvent survivre et proliférer dans les tuyauteries complexes des fauteuils dentaires.

En effet, il ne faut pas oublier que le cabinet est un environnement confiné et utilise la climatisation et l’eau qui sont des sources supplémentaires de pollution et de diffusion d’aérosols. 

 Il est largement prouvé que le mode de transmission le plus probable de la maladie en dentisterie est l’inhalation d’aérosols ou de pulvérisations bactériennes. 95% des aérosols utilisés en dentisterie ont un diamètre de 5,0 µm ou moins et ne sont pas visibles. Les micro-organismes isolés de ces particules comprennent les staphylocoques, les pneumocoques, les bacilles tuberculeux, les virus de la grippe et de l’hépatite, les rhinovirus et les virus de l’herpès.

Comment se protéger contre l'inhalation d'aérosols ?

En vue de prévenir et de faire face à la pollution par les aérosols et à la propagation du Coronavirus dans le cabinet dentaire, l’utilisation de produits de barrière constitue un aspect crucial, tant pour le patient que pour les opérateurs concernés.

Lisez l’article « Comment se protéger contre l’inhalation d’aérosols » et découvrez les différences entre les masques chirurgicaux et les respirateurs faciaux et leur utilisation en fonction de la procédure dentaire à effectuer (procédures non génératrices d’aérosols CONTRE procédures génératrices d’aérosols).

11/05/2020

Catégories

Top

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" then you are consenting to this. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close